Actualité

Exploiter efficacement et valoriser ses données matériaux

By 8 août 2019 No Comments

Dans tout secteur industriel, les informations relatives aux matériaux utilisés lors du processus de production sont critiques et extrêmement variées. Le principal enjeu concernant ces données matériaux est de les regrouper, les structurer, afin de les exploiter efficacement et de les valoriser. Pour ce faire, il est très utile pour une entreprise industrielle de disposer en interne d’une interface unique et performante de capitalisation de ces données.

Une interface interne structurée pour exploiter efficacement ses données matériaux

Au sein d’une industrie, une multitude d’acteurs sont confrontés et impliqués dans le processus de création et de traitement de données matériaux. Le Bureau d’Etudes énonce un besoin auprès du service matériaux (R&D) ; par exemple, cela peut être une demande visant à trouver le matériau adéquat à une application donnée. Le service matériaux s’appuie sur la base de données dont il dispose pour trouver la solution la plus adaptée. Lorsque la matière première brute est acheminée, des essais sont réalisés sur celle-ci afin d’en vérifier les propriétés et de générer des données de dimensionnement (propriétés thermiques, mécaniques…). Il est pertinent de capitaliser ces données au sein d’une interface unique et structurée afin de les rendre accessibles et de les lier à l’expertise interne (retours d’expériences sur certains procédés, utilisations fructueuses ou infructueuses de certains matériaux, déclaration de non-conformités…). Il est alors possible pour le Bureau d’Etudes et d’autres parties prenantes d’utiliser efficacement ces informations (notamment à travers leurs outils de conception et de simulation).

Un accès rapide et simple à la bonne information

En parallèle de la nécessaire structuration et fiabilité de la plateforme interne, l’accès à l’information en son sein doit être simple. La recherche de données aussi bien sur des données génériques que sur des désignations normalisées, commerciales ou encore sur des données expérimentales ou de dimensionnement garantit un périmètre de recherche très large et multiplie les chances d’accéder à l’information recherchée. Les modes de recherche doivent être intuitifs et simples d’utilisation. Une recherche textuelle par mots-clés permet de parcourir les données structurées et non-structurées (au sein des documents Word, Excel, PDF…). La sélection multicritère offre la possibilité de faire prévaloir certains critères par rapport à d’autres. Ainsi, les résultats sont triés par pertinence, ce qui facilite la prise de décision dans le choix des matériaux et permet d’envisager les meilleures alternatives. Les guides de choix sont une aide à la recherche ; ils suggèrent des solutions grâce aux réponses des utilisateurs à un questionnaire pré-paramétré. Ainsi, la plateforme fournit un accès simple mais surtout intelligent à l’information recherchée.

Valoriser ses données matériaux et ses compétences internes

La traçabilité des données matériaux référencés au sein d’une base de données est une exigence de la part des industriels. D’une part, il s’agit de suivre chaque matière première tout au long de son cycle de vie au sein de l’entreprise (de la réception à la destruction dans la plupart des cas). D’autre part, il s’agit de capitaliser les résultats et procédés entrepris pour traiter un matériau. Par exemple, les processus industriels de fabrication additive sont très complexes et incarnent une source importante de nouvelles compétences et savoirs critiques pour une entreprise. Il est alors utile de capitaliser les paramètres de configuration d’une machine de fabrication additive, les transformations et retours d’expérience concernant les demi-produits, ainsi que les caractéristiques du produit final ou de l’éprouvette. Le progrès technique et technologique de l’organisation est alors valorisé.
Tous ces changements s’accompagnent d’une démarche de sensibilisation des parties prenantes de l’entreprise à la valorisation des données matériaux et des savoirs, afin que tout le monde les exploite à bon escient et participe à l’amélioration continue de l’entreprise.

« Nous ne souhaitions pas un simple coffre-fort, mais un outil nous permettant de faire évoluer nos données ». En 2013, Renault optait pour la solution logicielle TEEXMA® (demander le témoignage de Renault), éditée et développée par le groupe BASSETTI. Nous avons pour mission de vous accompagner dans votre démarche de changement structurel d’organisation concernant le traitement des données matériaux et la capitalisation de votre patrimoine technique.

En savoir plus sur nos solutions de gestion des données matériaux

Pour plus d’information :

Leave a Reply