Les différents types de maintenance

A l’heure où la maintenance prédictive est de plus familière, connaissez-vous les différents types d’interventions de maintenance et leur signification? Utilisé de manière usuelle, êtes vous certains d’employer la bonne terminologie? Nous vous proposons de prendre quelques minutes pour réaliser une petite mise au point et vulgariser ces différents types d’interventions de maintenance.

AdobeStock 289231841 scaled

Tout d’abord, il y a  deux grandes familles d’interventions de maintenance à prendre en compte qui se distinguent au niveau de leur origine, de leur déclenchement :

  • La maintenance corrective : Elle se caractérise par son caractère opérationnel puisqu’elle vient en réponse à un événement donné dit “incident” comme une panne et/ou un dysfonctionnement. 
  • La maintenance préventive : Elle se caractérise par son caractère stratégique, dans le sens où elle s’inscrit dans une démarche pragmatique d’anticipation dans le but de réduire les risques potentiels de pannes et/ou de dysfonctionnement. Cela donne l’avantage de maîtriser pleinement les périodes d’indisponibilités des biens maintenus.

Pour aller plus loin, la maintenance corrective s’articule en deux sous types d’interventions décrites ci-après. 

  • La maintenance palliative (=dépannage) : Elle vise à une remise en état de fonctionnement du bien de manière rapide en utilisant les moyens (pièces, consommables, etc.) disponibles. Ce type d’intervention est très courant et vise à pallier l’indisponibilité du bien. En général, il s’agit d’une approche court terme, provisoire, en attendant une réparation plus durable. Par exemple, en cas de casse d’une pièce métallique, sans pièce de rechange, il est possible de réaliser une intervention palliative consistant en  la soudure de la pièce cassée pour permettre une remise en fonctionnement de l’appareil. En sortie d’intervention palliative, malgré un état de fonctionnement retrouvé, il est possible que le bien ne soit pas pleinement opérationnel ou qu’il ne fonctionne pas à pleine capacité.
  • La maintenance curative  (=réparation) : Elle peut être réalisée dès la prise en charge de l’incident si l’intervenant dispose du temps et des moyens nécessaires ou bien après une intervention palliative. En effet, elle vise cette fois-ci, en la réparation durable du bien concerné par un incident. Très couramment, il s’agit de changer la pièce défaillante par une nouvelle. Ainsi, suite à l’intervention le bien concerné peut alors fonctionner à pleine capacité selon un niveau de Qualité optimal, en règle générale (des procédures de remise en état