Actualité

Maintenance rapide : Quand la Fabrication Additive se met au service de la maintenance

By 3 septembre 2021No Comments

La Fabrication Additive est un procédé innovant permettant la création de pièces par ajout de matière et par conséquent, facilitant l’adaptabilité de celles-ci à des spécificités définies au préalable. Autrement dit, la fabrication additive permet la création rapide et sur mesure d’une pièce pour une utilisation précise. Parmi ces utilisations, la maintenance est une application qui ne se trouve pas forcément intuitive, mais qui revêt pour autant une certaine pertinence.

En effet, la maintenance d’un équipement en condition opérationnelle implique parfois le remplacement de pièces spécifiques. Le remplacement de ces pièces par l’acquisition d’une pièce neuve via un fournisseur engendrent des coûts supplémentaires, des délais d’approvisionnement voire l’indisponibilité de la pièce. C’est dans ces contextes que la fabrication additive prend tout son sens, permettant d’éviter ces problématiques en imprimant soi-même la pièce sur mesure. Dans le milieu industriel, ce procédé se nomme la maintenance rapide. Quels sont les bénéfices d’une telle démarche, et comment la mettre en place concrètement ? Nous aborderons ces points au cours de cet article.

Quels sont les objectifs de la maintenance rapide ?

 

Le procédé de maintenance rapide offre de nombreux avantages pour les industriels. Nous pouvons ici les regrouper en 3 majeurs :

Tout d’abord, la fabrication additive au service de la maintenance permet de réduire le temps d’arrêt des équipements. En effet, le délai de fourniture des pièces de rechange est le principal challenge pour les industriels. Celui-ci implique quasi systématiquement un arrêt de la machine le temps de changer la pièce défectueuse. Cela représente un manque à gagner conséquent, que la maintenance rapide permet de combler.

Puis, le procédé permet bien sûr de limiter les stocks de pièces. En effet, chaque incident possède son processus de fabrication additive dédié. Ainsi, il est possible de produire au compte goutte la pièce de rechange et de disposer du nombre exact de pièces nécessaires. De ce fait, les coûts de stockages et de logistique s’en trouvent réduits. 

Enfin, la maintenance rapide permet de limiter les coûts globaux des pièces. En effet, outre la réduction des coûts de stockage vus précédemment, le fait de produire soi-même la pièce et de ne pas passer par un fournisseur externe permet d’enlever un intermédiaire, voire de réaliser des économies d’échelle sur sa production. 

Globalement, la maintenance rapide permet des gains financiers qui peuvent dans certains cas être considérables. Il est également important de noter que ces bénéfices ne sont valables que pour une vision de long terme. En effet, la mise en place de procédés de maintenance rapide est un processus lourd, et les retours sur investissement sont forts, mais généralement pas immédiats. Néanmoins, cette démarche se démocratise de plus en plus comme nous le montre l’exemple de l’initiative de plusieurs industriels.

Un procédé qui se démocratise : Exemple d’application
par la SNCF et la Deutsche Bahn

 

La SNCF et la Deutsche Bahn (compagnie ferroviaire allemande) se sont converties aux processus de fabrication additive pour leurs procédés de maintenance.

En effet, la SNCF utilise des imprimantes à dépôt de fil fondu (FDM) pour produire pièces, outils, modèles, etc, à destination de la maintenance du matériel roulant.

Cette dernière produit ainsi en fabrication additive des crochets, des boitiers de protection électrique ou encore des brides de transformateurs comme production, avec au total 2500 pièces de rechange produites en 2018.

Cette application de la fabrication additive concerne tous les procédés de fabrication (FDM, SLM, Waam…) pour tous types de matériaux (composites, métaux…), offrant des perspectives impressionnantes quant à son utilisation. 

Comment mettre en place un processus
de maintenance rapide ?

 

Comme évoqué précédemment, la mise en place de procédés de maintenance rapide est une démarche lourde, nécessitant d’adapter la production. Au-delà de l’acquisition des machines souhaitées, cela passe par la mise en place d’une chaîne de fabrication numérique afin de supporter tous les processus. En effet, il va être nécessaire de prendre en considération toutes les étapes de prétraitement (réception de la commande, CAO…), de gestion de la fabrication à proprement parler (gestion des poudres, des stocks, de l’usinage…), ainsi que de post-traitement (retrait de matières superflue ou de support, parachèvement, finitions etc…).

La mise en place complète d’un processus de maintenance rapide pourrait nécessiter une encyclopédie complète. C’est pourquoi, si vous souhaitez mettre en place un processus de maintenance rapide dans votre industrie, nous vous invitons à prendre contact avec nous afin de parler plus en détail de votre projet. Nos experts en maintenance rapide sauront vous apporter conseils et solutions à vos problématiques.

Pour plus d’informations sur notre solution TEEXMA®
for MAINTENANCE :

Ou contactez nos équipes d’expert :

Leave a Reply