Actualité

Mettre en place des actions
pour solutionner les non-qualités

By 26 juin 2020 No Comments

Lors du constat d’un événement de non-qualité, la bonne pratique est tout d’abord de le déclarer, puis de lancer une investigation afin d’en déterminer les causes racines. Enfin il est essentiel de concevoir un plan d’actions dans le but de solutionner et prévenir ce type d’événement. La simple déclaration d’une non-qualité ne suffit pas pour éviter qu’elle se produise à nouveau. Au cours de la démarche d’investigations, il est nécessaire d’élaborer des actions efficaces à long terme et adaptées à la criticité de l’événement. 

Différentes actions peuvent être effectuées
lors de la déclaration d’une non-qualité

 La première action mise en place, lorsque la non-qualité est constatée, est souvent une action dite curative. Le but est de traiter l’événement de manière immédiate sans forcément envisager une solution efficace sur du long terme. Par exemple, pour une flaque d’eau apparue dans un couloir, les actions curatives seraient d’éponger l’eau et d’obstruer le trou du tuyau à l’origine de la fuite. En parallèle, des actions correctives et préventives (CAPA) peuvent être envisagées et mise en place pour ne pas y être confronté une nouvelle fois. 

Les CAPA font suite à la détermination des causes racines de la non-qualité. Pour chaque cause racine déterminée, à la suite d’une investigation 8D, PDCA ou QRQC, il est nécessaire de mettre en place une ou plusieurs actions correctives qui empêcheront que les événements ne se reproduisent. Il faut également envisager de mettre en place des actions préventives qui interviennent avant même que la non-qualité ne survienne. Dans le cas de la fuite, l’action corrective pourrait être de remplacer le tuyau par un nouveau qui est protégé par un revêtement anti-corrosion et l’action préventive de planifier une maintenance périodique sur la plomberie de l’entreprise. 

L’instauration des CAPA au sein de l’entreprise
est plus élaborée que celle des actions curatives

 Le but étant d’agir dans le temps, il est nécessaire de définir pour chacune de ses actions un pilote qui veillera à la bonne application des actions. Il faut également fixer des délais d’implémentation des actions, mais aussi prévoir le coût que ces actions peuvent générer. Enfin, il faut fixer des objectifs aux personnes en charge des actions et instaurer des critères d’évaluation pour contrôler leur mise en oeuvre.

Afin de répertorier les actions et de fédérer l’entreprise autour d’une démarche qualité efficace, un outil permettant de centraliser la déclaration des évènements, leurs investigations ainsi que les actions associées peut-être pertinent pour faciliter la réalisation de ces actions. L’idéal serait pour l’entreprise de bénéficier d’un référentiel unique avec lequel il est également possible de concevoir des indicateurs. Ceux-ci permettent par exemple d’analyser la fréquence d’apparition des évènements de non-qualité, d’identifier des effets Pareto, de mesurer l’efficacité des actions mise en place ou bien la durée moyenne des investigations. Autant d’indicateurs plus pertinents les uns que les autres qui pourraient être adaptés selon la volonté de l’entreprise pour améliorer sa démarche d’amélioration continue. 

L’utilisation d’un outil de centralisation des données
pourrait permettre de visualiser graphiquement
la planification des actions

L’utilisation d’un outil de centralisation des données pourrait permettre de visualiser graphiquement la planification des actions grâce à des GANTT, de notifier les utilisateurs de manière automatique lorsqu’une action est à réaliser, à échéance, ou de façon périodique, afin d’assurer la gestion des non-qualités de manière certaine et efficace. Dans une démarche de simplification de saisie des actions et d’informations sur le déroulement des actions, l’outil pourrait intégrer une application mobile permettant de consulter à tout moment le détails de ses actions, de renseigner un retour d’expérience sur les actions mises en place ou toute autre information pertinente à remonter du terrain.

Afin de s’extraire des limites du court terme, le suivi efficace des CAPA est primordial pour assurer une amélioration continue de toute l’entreprise.

Pour plus d’informations sur notre solution TEEXMA® QUALITY :

Ou contactez nos équipes d’expert :

Leave a Reply