Actualité

Capitaliser ses REX sur les matériaux et procédés

By 3 avril 2019 mai 27th, 2019 No Comments

Robert L. Stevenson a dit « L’important ce n’est pas la destination, c’est le voyage. » Et comment donner tort au père de L’île au Trésor ? En parcourant le monde, le romancier britannique a tenu à conter ces aventures dans une multitude d’ouvrages, afin de partager sa vie au quotidien. Et c’est sans doute ce qui apporte beaucoup de profondeur à ses romans, car on ne va pas d’un point A à un point B ; mais bien de A à Z sans omettre aucune lettre. Car c’est toute l’histoire qui a de la valeur, pas juste le début et la fin.

La véritable valeur ajoutée se créer en prenant compte de toute l’histoire. Quelles sont les compatibilités entre les procédés ? À quel milieu le produit est destiné ? Autant de questions qui, une fois remisent en contexte, valorisent énormément les informations associées.
Dans le cadre de la conception, et en tenant compte des enjeux liés aux matériaux, on ne part jamais de la feuille blanche pour réaliser un nouveau produit, on se base sur les expériences du passé. En l’occurrence, la collecte des retours d’expérience (REX) s’opère pour exploiter au mieux les connaissances internes, véritable richesse de l’entreprise. Dans une optique d’amélioration continue de la pratique technique, le partage de l’expérience sert deux desseins :

  • Analyser le passé
  • Prévoir les actions futures

Ces actions, nécessaires à l’amélioration de la pratique, réduisent les risques de reproduire les mêmes erreurs que dans le passé, stimulent l’innovation et améliorent la réactivité des équipes et la qualité des produits.

Dans le cas spécifique de la collecte des REX sur les matériaux et procédés, il est intéressant de souligner que le choix d’un matériau ne se fait pas uniquement sur des critères techniques, mais souvent sur l’expérience acquise. Ce qui démontre bien l’importance de l’accès à ce savoir disséminé.
Ces savoirs et savoir-faire doivent entraîner, aussi, en plus des enseignements substantiels, la mise en place de plans d’actions. Que ce soit par la constitution de communautés de pratiques, ou encore, la modification sur le processus de conception, il est primordial que la capitalisation des REX se voit comme un enjeu important dans les entreprises. Et donc par conséquent, que des moyens proportionnés y soient investis. D’autant plus que la traçabilité des REX revêt un enjeu encore plus crucial, consistant à optimiser l’efficacité, car de la collaboration entre les acteurs des différents départements, né la valeur du capital immatériel.
En outre, la construction d’un référentiel ordonné peut être une première bonne pratique afin de combiner la capitalisation des REX et la gestion des donnés matériaux.

Si vous désirez en savoir plus sur la constitution des bases de données, aidant à la capitalisation des REX, entre autres, n’hésitez pas à vous inscrire à nos Webinars Mardi des Matériaux : prochaine date le 16 Mai 2019 : http://www.bassetti-group.com/fr/evenements/structurez-et-valorisez-vos-donnees-materiaux

Leave a Reply